Site officiel de la commune de Messery

UN CONCEPT ENERGETIQUE POUR MESSERY

UN CONCEPT ENERGETIQUE POUR MESSERY

 

PV du débat du 11/05/2019

 

Lieu :  Espace Littorelle

Débat ouvert :           17h00

Débat levé :               19h00

Etaient présents :     30 à 40 personnes

Liste des volontaires pour poursuivre l’action : voir annexes 1 et 2

 

Après une présentation par Alain Parquet des motivations pour l’organisation de l’exposition et du débat les thèmes abordés furent :

 

  1. Les déplacements :

 

  • Proximité des tri-sélectifs pouvant assurer aux habitants des déplacements ne nécessitant pas l’usage systématique de leur automobile. Cette mesure implique que la commune multiplie les points de collecte par quartier en tenant compte au préalable d’un avis citoyen sur les localisations d’implantation.

Par ailleurs, la question de la collecte des ordures ménagères ne faisant pas l’objet de tri a été posé sur le moyen et long terme. Il serait important, dans un avenir proche que l’agglo et la commune précisent leur position sur le sujet.

 

  • Le vélo-bus et pédibus, pour se rendre à l’école, font l’objet d’inquiétudes sécuritaires de la part de certains parents (responsabilité des accompagnants, manque de civisme de certains automobilistes pressés en certain lieux de la commune). Si tous admettent que déplacer une tonne d’acier pour conduire un enfant de 20 à 30kg à l’école est aberrant, l’aspect sécuritaire l’emporte.

Les solutions proposées furent de deux types :

 

  1. Retour à la collecte par un minibus et ce, par quartier sur la commune.
  2. Mise en place d’adultes sécurisant les passages identifiés dangereux sur les trajets des pédibus et vélo-bus.

 

Le covoiturage et l’autopartage ne furent pas évoqués faute de temps.

 

  1. La production énergétique :

 

Substituer le fioul par le bois pour le chauffage des bâtiments communaux a fait l’unanimité sur l’assemblée. Toutefois, la commune devra au préalable faire établir un bilan énergétique des bâtiments concernés et programmer l’amélioration de l’isolation thermique si nécessaire. A partir de ce bilan global le dimensionnement de la chaufferie centralisée pourra être effectué. Le raccordement des différents bâtiments sera programmé selon la vétusté des installations existantes et les possibilités de financement de la commune.

 

Un point d’actualité se posant au Conseil Municipal a été évoqué.

 

Chauffage de l’église :

 

Généralement, les offices religieux et l’utilisation de l’église ne se déroulent pas durant les heures de bureaux et ouverture de la mairie (sauf exception). Par ailleurs la température nécessaire dans l’église en hiver peut rester de 15° à 17°puisque les fidèles sont vêtus comme au dehors.

La chaufferie bois actuelle doit largement être dimensionner pour assurer la demande par un aérotherme assurant cette fonction. A voir avec l’ingénieur thermicien Mouthon à Viuz en Sallaz concepteur de la chaufferie. Une conduite à distance reliant la chaufferie de l’église à la sous station de chauffage de la mairie peut suffire.

 

Centrale photovoltaïque

Si l’idée d’une centrale photovoltaïque a plutôt séduit l’assistance, le montage d’une coopérative interroge.

Certains proposent de déléguer un tel projet à une coopérative du type « Enercoop » qui construit et fournit l’énergie en utilisant terrains, toitures publiques ou privées. Cette formule évite tous les soucis de gestion et de financement, dans ce cas le projet échappe totalement aux citoyens.

Les volontaires et la commission en charge de la faisabilité du projet étudieront les avantages et inconvénients de ce projet.

 

  1. L’alimentation

 

Développer les circuits courts et produits de saison fait consensus.

Les échanges ont permis d’échanger plusieurs sources d’approvisionnement locales répondant à ces critères.

 

Les membres de l’assemblée s’aperçoivent que chacun a ses filières. C’est pourquoi est née l’idée de faire un site internet local ou chacun pourrait informer pour tous, ses approvisionnements, échanger des services, des produits de saison, informer de sa surproduction de fruits ou de légumes. Lutter contre le suremballage, consommer bio, sont assurément une vision partagée.

 

  1. En conclusion

 

L’assemblée s’est réjouit de ce débat et de ces échanges, remercie la commune d’avoir permis ces échanges sur des thèmes qui préoccupent beaucoup d’entre nous.

 

AP/12.05.2019

Previous Next
Close
Test Caption
Test Description goes like this